Qui je suis?

Je suis Véronik Lacombe, conjointe de René Forget qui souffre d’obésité morbide.  J’ai connu René obèse, je ne le suis pas.  Je mange équilibrée, je suis (à ce qu’il parait) une cook hors-pair qui fait TOUT maison (pâtes, sauce, confiture, compotes et j’en passe!) Je déteste les produits chimiques, la liqueur et le sucre et/ou le sodium ajoutés dans les aliments! J’aime connaître l’origine de ce que je mange, j’achète mes légumes au marché provenant de ferme locale, ma viande chez le boucher (qui, lui aussi s’approvisionne dans les fermes environnantes) et mon poisson du poissonnier qui reçoit des arrivages à tous les matins!

Depuis que je sors avec René, j’ai découvert la réalité d’un obèse, les commentaires, les jugements, le manque de ressources, les frustrations quotidiennes…

Ce blogue a pour but de démystifier l’obésité, mettre la réalité d’un obèse à la lumière du jour et vous faire part du processus de René vers une guérison de sa condition et un retour à la santé. J’espère aider ainsi, les obèses, en leurs donnant des informations parfois difficile d’accès, le monde médicale afin qu’il puisse faire changer les choses pour les autres qui viendront après René, pour M. et Mme. tout le monde pour qu’avant de juger, ils puissent comprendre un peu mieux.

Mon désir le plus cher : que le gouvernement reconnaisse l’obésité comme étant un problème de santé et non un problème esthétique, qu’il y ait des ressources pour lesobèses (nutritionnistes et/ou diététiciennes, médecins, chirurgiens, psychologues, entraineurs, stylistes, fabricants de meubles et matelas) ailleurs qu’au privé, qu’on offre des cours de nutrition dans les écoles (et pas un truc flou qui fait référence au Guide Alimentaire Canadien!) Que les chirurgies plastiques pour enlever le surplus de peau après une perte de poids soit couverte par la RAMQ et surtout, que les gens soit plus en santé!

Merci de me lire et de faire suivre!

3 Responses to Qui je suis?

  1. louiselavoie says:

    Parler à la conjointe d’un obèse c’est un plus car nous obèse on perd des livres il y a la transformation physique de notre corps mais aussi le psychologique qui vient interpeller le couple à divers niveaux.

    Après une perte de plus de 130 livres au début 2007 mon conjoint avait de la difficulté à me reconnaître dans la salle d’attente de l’hôpital il devait se remémorer ce que je portais
    Comme vêtements le matin avant de partir pour mon suivi au centre hospitalier on a beaucoup travailler ensemble le dialogue à été une de nos thérapies son aide a été précieuse 2 ans sans toucher à la cuisine j’avais juste une assiette toute préparée par mon amour de mari à chauffer le midi au micr onde. Lui avait un meilleur comportement face à la nourriture . Quoique mon chirurgien a beaucoup fait pour admettre la bariatrie à
    L’hôpital la formation du personnel soignant devait être à la fine pointe des personnes présentant des complications hors du commun ce qui a été fait. Maintenant nous bénéficions d’une infirmière pivot qui fait la liaison entre l’opéré et le chirurgien.

    Le dernier outil qui n’est pas présentement c’est le contact entre ancien et nouveau opéré
    Le fait de partager on est tous logé à la même enseigne à quelques variantes près .
    S’il y a quelque chose à retenir :la chirurgie bariatrique est loin d’être la solution facile
    Puisque cette opération on la nomme dernier recours y a des efforts à faire elle n est pas
    Sans risques de complications mais passer par l’une d’entre elle nous permet d’avoir une qualité meilleur plutôt que si on s’était résigné au statut quo.

    Reste que c’est un fait ,certains médecins sont plus ou moins d’accord avec le principe de
    Cette chirurgie se faire suivre par un généraliste c’est du sport j’ai quand même réussi
    Avec le mien à avoir mes tests sanguins aux 3 mois . Il y a beaucoup de lacunes à combler mais avec le temps et la patience on en vient à point

    Pour ce qui est de la nourriture on préfére manger chez sois sachant ce qui entre dans la composition des préparations surtout avec des allergies alimentaires et des hypoglycémies.
    Mon modeste partage

    Bonne chance à vous deux et du succès dans tout ce que vous allez entreprendre.
    Louise

  2. Manzel'Ocey says:

    après relecture, j’ai réalisé que le commentaire que j’ai fait pouvait mal interprété alors que ce n’était pas une moquerie . bon courage à votre conjoint, c’est bien que vous le souteniez .

  3. Katia Carrier says:

    Certainement qu’il y aura beaucoup d’émotions à venir…
    J’admire énormément le courrage de René, et toi Véronik, ta présence et ton soutien pour lui. Vous êtes des gens que j’aime beaucoup et je vous souhaite tout ce qu’il y a de mieux. Je sais que vous allez y arriver et nous sommes tous là pour vous encourager et vous soutenir !
    Katia xx (…avec un tite émotion prise dans la george… :o)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :